Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

La mentalité du « grawoul »(1) et du « maasla » (2) nous a couté le « Joola » ; à quand le respect des normes légales.

Posté par: Layzo Hane| Jeudi 27 septembre, 2012 01:21  | Consulté 4637 fois  |  8 Réactions  |   


Voilà Modou devant l’arrêt-car, en train d’attendre un TATA ; pendant une trentaine de minutes, subitement en voilà un qui arrive net. Devinez comment est le car, oui il est bondé de clients. Mais quand je vois Modou franchir la porte en usant de toute sa force pour se frayer un passage, je suis tombé des nues, en plus il y a deux ou plus parmi les passagers qui l’incitent à monter. C’est là que j’ai mesuré au combien notre société est fautive sur beaucoup d’évènements malheureux.

On n’oublie qu’on doit respecter le nombre de places préétabli pour que le véhicule soit dans les normes de sécurité requises. Malheureusement on a la mauvaise habitude de contourner certaines règles grâce à la formule magique : « grawoul ». A la longue ce que nous avions considéré comme « grawoul » est érigé en règle ce qui créera des conséquences irréparables. Quand on voit ces cars de transport en commun rouler à travers la Capitale et sa banlieue sans sécurité, on se demande dans quel pays sommes-nous.

Il est vraiment inimaginable de voir certains actes dans un pays où on a eu à vivre la disparition de milliers de compatriotes lors d’une catastrophe due au simple fait qu’on avait accepté le surnombre d’un bateau tout juste réfectionné. Si un tel évènement ne nous fasse pas revoir nos habitudes, il est pressent d’utiliser la manière forte pour inciter les inconditionnels du « grawoul » ou du « maasla » à respecter les normes. Quoi qu’on dise il y en a certains qui ne voudront toujours pas se comporter en humains mais comme des laissés pour compte. Ces gens-là, il faudrait que tout un chacun leur rende la vie dure pour qu’ils puissent se ranger dans la droiture et le respect de toutes règles.

Le fait d’accepter qu’une personne fasse une chose dont on juge anormale sans pour autant l’en empêcher relève d’une véritable méchanceté ; alors que cet individu qui cautionne cet acte pense bien faire. Car comment peut-on juger le comportement de celui qui laisse une quelconque personne menacé la sécurité de plusieurs personnes pour seulement lui faire plaisir ou pour augmenter ses recettes ? Je pense qu’on n’a pas besoin d’ajouter d’autres arguments pour vous montrer à combien on est tous responsables sur beaucoup de question qui mettent en danger des vies humaines.

Le « maasla » sénégalais n’a jusqu’ici fait que de nous produire des corrompues favorisant l’anarchie. Parce que tout un chacun se dit avoir le pouvoir de contourner les lois et règlements car il existe toujours quelque part une place où le « maasla » viendra dicter sa loi. Tantôt ce sont des jugements pathétiques qui ne laissent pas le sénégalais indifférent, d’autre part ce sont des liens de parenté qui font bouleversés la cour des choses. Chaque fois le mal est consommé sans qu’on ait à sanctionner le fautif ou bien l’interdit est accepté sans que personne ne se mette au-devant pour s’opposer.

Si toutefois on établit des lois et des règlements et que les citoyens n’exercent pas leur devoir ; on sera dans un Etat sans droit.François René, vicomte de Chateaubriand disait : « C’est le devoir qui crée le droit et non le droit qui crée le devoir. »


(     (1) Ce n’est pas grave.

     (2) Le fait de fermer les yeux devant un acte à bannir.

 L'auteur  Abdoulaye Hane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (8)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Tiéye En Septembre, 2012 (01:28 AM) 0 FansN°:1
exact nous devont réellement revoir nos comportements pour ne pas vivre comme des bêtes, wa salam.
Sécurité routière sans policie En Septembre, 2012 (11:45 AM) 0 FansN°:2
Dans une démocratie c'est au peuple de définir les normes de sécurité et les standards qualité. Les électeurs doivent boycotter les politiques qui ne travaillent pas pour leur sécurité et leur bien être. Monter dans un bus, un car rapide cassé c'est cautionner la pagaille qui reigne au sénégal. Boycotter les moyens de transport qui ne répondent pas au normes standard de sécurité afin d'assainir l'environnement des transports si le ministre n'en est pas capable. courage à vous !!!
Anonyme En Septembre, 2012 (12:17 PM) 0 FansN°:3
Sauvons nos universités publiques du naufrage.

Malgré les moyens substantiels mis à la disposition de l'enseignement supérieur de notre pays, les résultats sont qualitativement et quantitativement loin des normes de l'UNESCO. Nos instituions d'enseignement supérieur ont surtout un problème de management (mal gouvernance, corruption, népotisme, dépenses de prestige, gestion solitaire en lieu et place de la gestion démocratique et légale, non respect des lois et des règlements, etc.) avec la complicité active ou passive de la communauté universitaire (avantages indus, intimidations, etc.), des autorités étatiques qui, jusqu'à présent, feignent de ne rien savoir (n'ont-ils pas les moyens de savoir ce qui se passe ?) pour éviter la confrontation avec ceux (les amis politiques !) qui sont nommés à la tête de ses structures et qui agissent parfois comme des monarques en gérant la chose publique à leur guise.

Face à la démission de l’État, nos universités croulent sous le poids de dettes dues aux créanciers (banques, hôpitaux, Sonatel, Senelec, SDE, fournisseurs divers) et chaque corporation s'évertue à demander toujours plus pour « améliorer ses conditions d'existence » et parfois au détriment des intérêts de la communauté. Ainsi donc, la crise est donc une conséquence logique de l'inaction de l’État.

En effet quand les dirigeants (nommés par les autorités) gèrent la chose publique en dehors des normes établies sans être...
Anonyme En Septembre, 2012 (12:17 PM) 0 FansN°:4
inquiétés le moindre du monde (pour ne pas dire promus à des stations plus juteuses), les syndicats demanderont des chosent hors normes et c'est le début du CHAOS.

A l’État de faire l'état de la gestion de ceux qu'il a nommé, punir ceux qui se sont montrés indélicats et récompenser les autres, ensuite il serait facile de demander aux syndicalistes de faire preuve de mesure et enfin sévir dans le respect de la loi si de besoin. Il est temps de restaurer l’État de droit (et donc des devoirs) ; il est indispensable, avant toute promotion, d'étudier sérieusement la gestion présente et passée du pressenti.

L’État ne peut continuer à protéger et promouvoir ceux qui mettent à genoux nos institutions d'enseignement supérieur et jeter en pâture les syndicats. Je pense que les responsabilités sont partagées.

Des assises de l’Éducation avec ceux qui bloquent le système pour des raisons personnelles ou émotives ne serviraient à rien, je propose des assises des anciens (Recteurs, Professeurs ou hauts cadres à la retraites) du système pour faire des propositions objectives. Il est souvent difficile d'être juge et parti.


Il n'est jamais trop tard pour bien faire un devoir citoyen.
Las En Septembre, 2012 (20:13 PM) 0 FansN°:5
Arrêtez de culpabiliser le sénégalais de base. Il n'est pas responsable de la déliquescence des services publics. Quand les services sont rares, de mauvaise qualité c'est normal que les gens se bousculent pour y accéder et usent de transactions plus ou moins obliques pour s'en sortir. Ce ne sont pas les morts du Diola qui sont responsables du naufrage quand même!!Pas de moralisme à la con , c'est nettement insuffisant. C'est de politique qu'il s'agit. Les gens n'ont qu'a se battre pour que les ressources de ce pays soient consacrées aux besoins de la grande majorité. Exiger des services de transport de qualité et à portée de bourse, la sécurité pour le peuple, la satisfaction de la demande sociale dans tous les domaines etc.. Tout le reste est
Anonyme En Septembre, 2012 (00:12 AM) 0 FansN°:6
C'est la police et la gendarmerie qui doit faire son boulot et avoir assez de poigne,malheureusement avec une pièce de 500 F tu peux les corrompre
Anonyme En Septembre, 2012 (10:48 AM)0 FansN°: 354993
maleureusmen c pr cla kon l'envanc jamais
Wizz john En Septembre, 2012 (20:18 PM) 0 FansN°:7
Grawoul :D

Ajouter un commentaire

 
 
Abdoulaye Hane
Blog crée le 08/12/2011 Visité 866335 fois 140 Articles 6486 Commentaires 71 Abonnés

Posts recents
Le mirage « Wade » pour nous tromper.
Comment Préserver son mariage ?
Pourquoi fait-on des enfants?
Youssou Ndour «griotise» le discours politique.
Le référendum de la honte.
Commentaires recents
Les plus populaires
Pourquoi les femmes sénégalaises trentenaires ne peuvent plus trouver un mari ?
Troisième mandat de Wade ou insulte à notre Constitution.
Pourquoi se marier ?
L’affaire « Cheikh Yérim Seck » pointe du doigt la prolifération du libertinage sexuel.
Belles-mères destructrices de mariages.