Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Le référendum de la honte.

Posté par: A. Hane| Dimanche 13 mars, 2016 15:03  | Consulté 1678 fois  |  1 Réactions  |   

 

« Les politiciens sont les mêmes partout. Ils promettent de construire un pont même là où il n’y a pas de fleuve. » Disait Nikita Khrouchtchev. Cette citation nous rappelle qu’il ne faut pas se fier aux promesses des politiciens car ils ne font pas ce qu’ils disent. Quand la parole d’une personne ne représente aucune valeur véridique cela nous amène à ne plus donner d’importance à cet individu selon la tradition de toute société basée sur l’honneur.

Le référendum du 20 mars prochain reste incompréhensible aux yeux de la majorité des sénégalais. Le peuple doit se prononcer sur 15 questions qui constituent des énigmes à plusieurs pièges. On nous demande de choisir « oui » ou « non » sur des textes qui renforcent que les pouvoirs des politiciens dans leur exercice de leur mandat. On ne voit pas l’impact social ou économique de tels changements orchestrés par ces requins du pouvoir sur notre Constitution.

Parmi ces politiciens, on se rappelle de ce dernier qui nous faisais croire qu’il était différent de ses semblables en nous promettant de réduire son mandat de 7 à 5 ans du fait qu’il n’était pas avide de pouvoir.  Mais tout le monde avait oublié que ce n’était qu’une parole de politicien pour ne pas dire que ce n’était que du leurre pour nous berner encore une fois de plus. Par contre nous peuple du Sénégal on a l’occasion d’exprimer notre déception sur le non respect d’une promesse aussi importante qui allait nous hisser au sommet des Etats les plus démocratiques du monde. Le Sénégal allait montrer à la face du monde qu’en Afrique il existe des hommes exceptionnels qui ne visent pas le pouvoir mais l’intérêt général.

Le peuple sénégalais se doit reprendre du poile de la bête pour se faire respecter et servir de leçon aux briseurs de rêve qui pullulent dans le monde politique. Dans ce référendum, le peuple doit se prononcer si « oui » ou « non » la parole donnée vaut-elle une valeur intrinsèque à respecter ou doit-elle être synonyme de « waax waxet » pour résumer le tout. On ne doit plus être des laissés pour compte et prendre le taureau par les cornes en imposant aux tricheurs de politiciens de respecter leurs promesses. On n’a pas besoin de multiples discours pour adhérer au « oui » ou au « non » ; chaque citoyen a un seul devoir c’est de se faire respecter. Comment ?

Qu’on arrête de nous promettre des choses qui ne se réalisent pas, Qu’on ne nous prenne pas comme des pions dans des partis d’échec qui opposent gouvernants et opposants, Qu’on considère nos problèmes sociaux pou des priorités par rapport aux propagandes électorales qui drainent une opulence insolente, Qu’on mette en avant la Patrie et en arrière plan le parti, Qu’on emploie les jeunes et non de recaser des retraités dans des structures créées à cet effet.

Pour ne pas dire votez « non » je vous dis tout simplement n’acceptez pas qu’on vous dicte votre choix à travers des cadeaux empoisonnés. Faîtes-vous respecter grâce à votre carte d’électeur.

 L'auteur  Abdoulaye Hane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Khadija's mother En Mars, 2016 (10:31 AM) 0 FansN°:1
Suis parfaitement d'accord avec vous. Ies problémes sociaux doivent être considés comme priorité par rapport aux propagandes électorales.
Votons NON
La patrie avant le parti.

Ajouter un commentaire

 
 
Abdoulaye Hane
Blog crée le 08/12/2011 Visité 862714 fois 140 Articles 6383 Commentaires 71 Abonnés

Posts recents
Le mirage « Wade » pour nous tromper.
Comment Préserver son mariage ?
Pourquoi fait-on des enfants?
Youssou Ndour «griotise» le discours politique.
Le référendum de la honte.
Commentaires recents
Les plus populaires
Pourquoi les femmes sénégalaises trentenaires ne peuvent plus trouver un mari ?
Troisième mandat de Wade ou insulte à notre Constitution.
Pourquoi se marier ?
L’affaire « Cheikh Yérim Seck » pointe du doigt la prolifération du libertinage sexuel.
Belles-mères destructrices de mariages.